Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 20:51

 

Mike Herzog est l'intermédiare qui a la confiance mutuelle des deux leaders

Analyse de DEBKAfile Exclusive

http://www.debka.com/article/24323/Secret-Netanyahu-Herzog-deal-for-Lik-Lab-government-coalition-after-March-vote

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot. com

 

Le gouvernement israélien a traditionnellement été dirigé par l'un de ces deux blocs rivaux traditionnels, le Likoud de centre-droit ou Avoda du centre-gauche, exception faite pour les gouvernements d'unité en temps de crise et dans le cas d'une présidence tournante. Aucun bloc n'a jamais atteint une majorité pour former seul un cabinet sans plusieurs petites factions.

 

D'après le rapport des sources politiques de debkafile’s.Ce temps est peut être différent les sondages et avis pris en privé par les stratèges du parti indiquent une course serrée lors des élections générales le 17 mars entre de Binyamin Netanyahu (Lilkud) et de Yitzhak Herzog (Avoda), puisqu'il s'est associé avec Tzipi Livni et son petit Hatnuah d'opposition. Le Likoud reste a une petite avance avec 23 à 24  (sur 120) à la Knesset comparés à ceux du parti travailliste 20-22 sièges .

 

Au lieu de s'engager dans un atroce, et marchandage séparé pour un gouvernement de coalition après les élections avec un tas de petites factions, Netanyahu et Herzog semblent avoir trouvé un terrain d'entente sur les grandes lignes d'un partenariat de partage du pouvoir.

 

Plus significativement, ce partenariat leur permettrait d'affaiblir l'intransigeante Habayit yehudi de Naftali Bennett (16-17), Yisrael Beitenu d'Avigdor Lieberman (en naufrage à 7-10), de Kulanu nouveau parti de Kahlon (8-9) et de Yesh Atid de Yair Lapid (plongeant vers 6-7). Cela réduirait aussi le pouvoir de négociation du bloc ultra-religieux.

 

Netanyahu a avoué l'ambition de réduire la scène politique fragmentée d'Israël aux grands blocs.

 

Dans les coulisses ont lieu des négociations entre le premier ministre et le chef de l'opposition, elles ne se font pas face à face, mais à travers un intermédiaire de confiance mutuelle, comme le révéle debkafile's - le frère du leader travailliste, le Brigadier général (Rés.) Michael Herzog.

 

Dans les années 2000, Mike Herzog était chef de la section stratégique de la Division de la planification de l'armée israélienne. Sa carrière comprend un service comme aide de camp de Shaul Mofaz, ministre de la défense et chef d'état-major d'un autre ministre de la défense, ex-leader de Avoda Ehud Barak, qui a été plus tard premier ministre.

 

Entre mai 2009 et mars 2010, M. Herzog a agi comme envoyé spécial dans les efforts du premier ministre Netanyahu et du ministre de la défense Barak pour réanimer les négociations de paix avec les Palestiniens. Le premier ministre l'attacha aussi à son envoyé personnel Yitzak Molcho à l'équipe des États-Unis qui s'est entretenue avec la Syrie depuis décembre 2010 jusqu'au début de la guerre civile en mars 2011.

 

Le frère du leader du parti travailliste est actuellement membre de deux groupes de réflexion américains, l'Institut de politique de personnes juives et le Washington Institute for Near East Policy, par lequel la plupart des hauts responsables du renseignement et de sécurité d'Israël sont passés à un moment donné. Il est donc une figure familière dans les milieux qui comptent dans les capitales d'Amérique et d'Israël.

 

Vers la fin de l'année dernière, Netanyahou, alors qu'il construisait pour appeler à une élection, il a encore ajouté aux contacts de Molcho, Mike Herzog comme envoyé secret avec les américains et les Palestiniens. Il était également impliqué dans la diplomatie au nom du premier ministre sur les autres questions stratégiques, y compris la question nucléaire iranienne.

 

Les deux dernières semaines, Mike Herzog a redoublé ses efforts pour construire un pont entre son frère et le leader du Likoud et fait des progrès dans ces trois domaines :

 

1. dans la dernière semaine de décembre, Netanyahu et Yitzhak Herzog ont lancé une initiative conjointe rare pour appeler la Knesset à hausser le salaire minimum dans les secteurs public et privé.

2. les deux dirigeants ont cessé les injures personnelles. Livni maintient une acerbe offensive contre Benyamin Nétanyahou et la liste du Likoud, issue des primaires de cette semaine. Comme disent les cercles autour d'eux: « Elle deviendra populaire bientôt. »

3. le premier ministre a accepté la nouvelle recrue Travailliste, l'économiste très respecté Prof Manuel Trachtenberg, 64 ans comme ministre des Finances dans le nouveau gouvernement après les élections. Né en Argentine, le professeur a un Doctorat en économie de l'Université de Harvard et se spécialise dans les innovations technologiques. Et un défenseur fort du libre marché, il s'oppose aux cartels et aux monopoles. En 2011, le gouvernement l'a mis responsable d'une équipe pour résoudre une agitation sociale croissante des disparités de revenus et il s'est avéré à l'écoute des revendications des manifestants.

 

La liste du Likoud élue des primaires de cette semaine a éliminé les deux plus virulents purs et dur elle ne présentera aux électeurs  que des représentants modérés du centre-droit, placés à peu près pour leur futur portefeuille dans un éventuel gouvernement d'Union nationale.

 

Les mesures prises jusqu'à présent dans le sens de ce partenariat sont provisoires et préliminaires. Il y a encore des obstacles à surmonter, dont, principalement, le résultat de l'élection - le parti qui arrivera en premier, par le nombre de votes. Le Likoud est maintenant en place en tête jusqu'à présent, mais encore il faudra que les Loyalistes de Netanyahu sacrifient si nécessaire les ministères d'importance dans un souci d'unité avec le maitre d'œuvre.

 

Et les réclamations de la part de Naftali Bennett, pour le ministère de la défense, d'Israël Katz, pour les finances et Miri Regev pour le logement (critique seulement de Netanyahu dans le top cinq de la liste du Likoud) sont donc prématurées.

Un lien entre les deux blocs pourrait forcer l'acceptation d'un accord pour faire l'alternance de Premier ministre entre leurs dirigeants – deux ans chacun. Puis les négociations de qui débutera d'abord.

 

Mais pour le Moyen-Orient la politique volatile et turbulente de parti israélien, dix semaines sont suffisantes pour mettre tous ces processus sens dessus-dessous.

T. Belman. C'est crédible. Netanyahu était prêt à accepter le cadre Kerry avec quelques réserves. Donc Netanyahu, Livni et Herzog ne sont pas beaucoup divisés . Supposons que Obama a dépassé le cadre afin d'encourager le gouvernement à se former. Nous savons que Obama  également était prêt de protéger Israël au Conseil de sécurité. Si tout le monde est d'accord sauf  Abbas, on leforcera à accepter.

En février 2014, je l'ai écrit Les USA devraient conclure un accord avec Israël et mettre fin au conflit. . Je n'ai jamais imaginé que Netanyahu pourrait passer un accord si près des lignes d'armistices de 1967. Cet accord aurait été en cours de négociation depuis l'éclatement du processus de paix en Mars dernier. Cela explique peut-être pourquoi le gel est resté en place et pourquoi Yaalon a permis aux Arabes de construire dans la zone C.

Une dernière chose. Bien que Netanyahu ait dit qu'il n'est pas d'accord pour un gel, il en a imposé un de facto. De même, s'il a rejeté les négociations sur la base de la division de Jérusalem et des frontières le long des lignes d'armistices de 67 avec des échanges de terres , il a néanmoins négocié sur cette base. Il n'y aurait eu aucun sens à des négociations autrement. Le fait qu'il était prêt à accepter le cadre Kerry en dit long, même s'il a également dit qu'il émettait des réserves. Mon sentiment est que les réserves comme le rejet d'un gel et la déclaration de Jérusalem comme la capitale indivisible d'Israël, n'étaient que pour la consommation locale.p

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai