Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les arabes d'Israël ont besoin de meilleurs Leaders

19 Novembre 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par Khaled Abu Toameh

http://www.gatestoneinstitute.org/4890/Israel-Arab-leaders

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Il est difficile de voir comment les mots et les actions de ces dirigeants israéliens-arabes aident, voire pas du tout, les citoyens arabes d'Israël.

Il est temps pour ces citoyens de résister à ces dirigeants israéliens-arabes qui leur causent des dommages énormes et leur rappellent qu'ils sont censés représenter les Arabes israéliens et pas l'OLP ou le Hamas.

Il est également temps pour eux de commencer à chercher de meilleurs leaders.

 

Certains représentants de la communauté arabe en Israël continuent à causer des dégâts considérables tant à leurs électeurs qu'à la coexistence entre Juifs et arabes.

Ces représentants, qui siègent à la Knesset (Parlement), ont oublié qu'ils ont été élus pour s'occuper des intérêts des citoyens arabes d'Israël.

Leur rhétorique fanatique et leurs provocations sont la raison principale qu'un nombre croissant de Juifs israéliens a commencé à donner aux citoyens arabes le nom de « cinquième colonne » et « d'ennemi de l'intérieur. »

Ces membres de la Knesset sont évidemment embrouillés quant à savoir qui sont leurs électeurs. Beaucoup d'entre eux semblent croire qu'ils ont été élus à la Knesset pour représenter les Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza.

Bien sûr, pas tous les 11 membres arabes de la Knesset (sur 120) participent à toute provocation ou rhétorique incendiaire. La moitié d'entre eux semblent fonctionner à améliorer les conditions de vie des 1,5 millions citoyens arabes d'Israël.

L'autre moitié, cependant, ne semble pas se soucier des problèmes de leurs électeurs dans la Galilée, le Triangle et le Néguev. Ces dix dernières années, ces membres de la Knesset ont fait un excellent travail de représentation de l'autorité palestinienne et du Hamas.

Il est possible que ces représentants soient si désespérés de gagner l'attention des médias qu'ils sont prêts à dire ou de faire n'importe quoi qui provoquerait les Juifs israéliens. Ils savent qu'en traitant les problèmes d'infrastructure, le chômage et la pauvreté dans le secteur arabe ils n'attireront pas l'attention des médias.

Ils ont appris à délivrer des déclarations incendiaires ou des actes de provocation contre Israël le plus rapidement pour faire les manchettes des journaux et des médias.

Un membre arabe de la Knesset qui se joint à un navire de la flottille pour la bande de Gaza apparaîtra sûrement sur les premières pages des journaux Israéliens, arabes et même internationaux. Et que le membre de la Knesset se préoccupe, de« je me soucie peu de ce que vous écrivez sur moi du moment que vous écrivez correctement mon nom. »

Les tensions récentes dans les villages de Jérusalem et les arabes à l'intérieur d'Israël ont vu ces demandeurs de publicité aggraver leur rhétorique provocatrice et les actions d'une manière qui a creusé davantage le fossé entre Juifs et arabes.

Certains d'entre eux sont prêts à employer n'importe quel procédé pour faire entendre leur voix. Prenons, par exemple, le cas le plus récent de Bâle Ghattas, un membre de la Knesset Chrétien arabe.

La semaine dernière, Ghattas insista pour aborder la séance plénière du Parlement vêtu du keffieh noir et blanc, un éminent symbole du nationalisme palestinien. Longtemps le nom ou la photo de Ghattas ont paru dans les médias. Beaucoup de Juifs israéliens et d'arabes n'étaient pas encore au courant de sa présence à la Knesset jusqu'à ce qu'il use de l'astuce du keffieh – un geste qui a rendu furieux plusieurs de ses collègues juifs à la Knesset.

Un procédé similaire quelques jours plus tôt s'est avéré ne pas être une blague pour les résidents du village de Galilée de Abu Snan, où musulmans et druzes vivent en cohabitation pendant des décennies.

L'harmonie et les relations de voisinage entre les deux communautés ont explosé dans une énorme bagarre après que les étudiants musulmans se soient montrés à l'école, en ayant enfilé le keffieh palestinien. Les étudiants cherchaient à protester contre le récent assassinat par la police d'un homme au couteau dans le village de Kfar Kana.

La mêlée a été déclenché à la demande des étudiants Druzes que les musulmans enlèvent leurs foulards. Au moins 41 personnes ont été blessés, l'un d'eux grièvement.

Une vidéo encore de la bagarre massive entre musulmans et druzes dans le village d'Abu Snan.

 

Les étudiants musulmans ont sans doute été influencé par la rhétorique incendiaire de leurs députés arabes de la Knesset et d'autres politiciens à la suite de la fusillade à Kfar Kana.

Un membre de la Knesset, Ahmed Tibi, a dénoncé l'assassinat par la police de l'homme arabe comme une « exécution de type mafieux ».

Kheir a-Din Hamdan, agé de 22 ans de Kfar Kana, a utilisé un couteau pour tenter de briser la fenêtre d'un fourgon de police, quelques secondes avant d'être abattu par un policier , descendu du véhicule, le 7 novembre 2014.

Certains membres arabes de la Knesset exploitent aussi la controverse entourant les visites des Juifs au Mont du Temple à Jérusalem, pour intensifier leurs attaques rhétoriques sur Israël. Fait intéressant, ces membres de la Knesset ne sont pas connus pour être des musulmans pratiquants et n'ont jamais été vus participant à la prière dans une mosquée.

Pourtant cela ne les a pas empêché d'inciter leur peuple en leur disant de « défendre » la mosquée Aqsa contre les « Colons » juifs et les « extrémistes » de visiter le Mont du Temple.

Dans certains cas, les représentants Arabes israéliens n'ont pas hésité à se confronter et à narguer les policiers sur ce lieu Saint.

C'est exactement ce que membre de la Knesset Haneen Zoabi a fait récemment, lorsqu'elle a comparé le comportement de la police à l'Holocauste: " Quelqu'un vous a fait cela, il y a des décennies," a-t-elle crié aux policiers. " Ne l'oubliez pas, quelqu'un a fait des règles pour vous et vous a rabaissé il y a des décennies. Vous n'avez pas appris la leçon?".

A une autre occasion, Zoabi a comparé des soldats israéliens à des terroristes de l'État islamique. "Ils (Etat islamique) tue une personne à la fois avec un couteau, alors que l'armée israélienne tue des dizaines de Palestiniens, à la fois en appuyant sur un bouton," a déclaré Zoabi. "Le soldat reste dans l'avion quand il lance des frappes et il ne voit pas la victime – les ailes de l'avion juste légèrement décalées. Des soldats israéliens ne sont pas moins des terroristes que ceux qui décapitent. Ils tuent plus qu'un couteau ne tue. »

Il est difficile de voir comment les mots et les actions de ces dirigeants israéliens arabes aident, voire pas du tout, les citoyens arabes d'Israël. Au contraire; ces représentants semblent être déterminés à la détérioration des relations entre Juifs et arabes en Israël, de la même façon, le Hamas et l'OLP détruisent toute perspective de paix entre Israël et les Palestiniens de la Cisjordanie et de la bande de Gaza.

Les leaders des Arabes israéliens sont des espoirs préjudiciables de leur peuple pour leur pleine intégration dans la société israélienne et être considérés par les Juifs israéliens en tant que partenaires égaux et fidèles.

Il est temps pour ces citoyens de résister à ces dirigeants israéliens arabes qui leur causent des dommages énormes et leur rappellent qu'ils sont censés les représenter, eux, les Arabes israéliens et pas l'OLP ou le Hamas.

Il est également temps pour eux de commencer à chercher de meilleurs leaders avant qu'il ne soit trop tard pour arrêter la détérioration rapide des relations entre Juifs et arabes d'Israël.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :