Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Avons-nous tuer le chef de l'Etat islamique?

9 Novembre 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par Rick Moran

http://www.americanthinker.com/blog/2014/11/did_we_kill_islamic_state_chief.html

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com


Une frappe aérienne contre un convoi de camions transportant certains des leaders de l'État islamique pourrait avoir tué leur chef, Abu Bakr al-Baghdadi. D'après des rapports de chefs tribaux diffusés sur la chaîne de télévision Al-Arabiya, mais d'autres sources en Irak, disent avec précision que la frappe n'a que « grièvement blessé » al-Baghdadi et tué certains de ses principaux lieutenants.

 

Le chef de l'Etat islamique d'Irak et la Syrie (ISIS), Abu Bakr al-Baghdadi, a été « grièvement blessé » lors d'une frappe aérienne américaine qui a pris pour cible la ville de al-Qaimla à la frontière occidentale irakienne, samedi, les sources tribales d'Al Arabiya News Channel l'affirmaient.

Le Commandement Central U.S a confirmé dans un communiqué que les frappes aériennes menées par les Etats-Unis avaient ciblé des dirigeants d'ISIS près de leur centre irakien au nord de Mossoul vendredi soir, sans confirmer si Baghdadi a été tué.

« Cette frappe montre la pression que nous continuons à placermettre sur le réseau terroriste de l'ISIL [ISIS] et limitant de plus en plus la liberté de manoeuvres du groupe.» a déclaré le Commandement Central U.S.

Mohammad al-Karbuli Député de la province d'Anbar a dit à Al Arabiya News Channel que les avions de la coalition visaient un rassemblement de dirigeants d'ISIS à al-Qaim, ce qui conduit à la mort de dizaines de personnes et blessé plusieurs autres.

Karbuli a dit que le chaos qui a suivi le raid aérien, des membres d'ISIS se bousculaient pour transporter les blessés à l'hôpital d'al-Qaim qui a été submergé par le nombre de patients.

Agence de presse Reuters a cité deux témoins en disant qu'une frappe aérienne a visé une maison où sont réunissaient les officiers supérieurs de ISIS, près d'al-Qaim.

Les témoins ont déclaré que des combattants d'ISIS avaient autorisé un hôpital afin que leurs blessés puissent être traités. Les Combattants d'ISIS ont utilisé des haut-parleurs pour exhorter les habitants à donner leur sang, nous ont déclaré des témoins.

 

Mais le New York Times rapporte qu'il semblerait y avoir une certaine confusion quant à l'emplacement exact de la frappe.

 

Un responsable de la sécurité irakienne et un commandant militaire a déclaré qu'au moins une frappe avait visé une réunion près de la ville de Qaim, qui se trouve dans la Province d'Anbar, à la frontière de la ville syrienne de Bukamal. La région est au coeur du désert du territoire que le groupe a pris pour son califat autoproclamé.

 

Les deux responsables, ont déclaré que les frappes avaient tué beaucoup de militants de l'État islamique, également connu comme ISIS ou ISIL, dont deux de ses gouverneurs régionaux. Des rumeurs couraient également que le leader du groupe, Abu Bakr al-Baghdadi, avait été blessé ou tué. Les fonctionnaires disent qu'ils n'avaient aucune information confirmée sur la présence de M. Baghdadi lors de la réunion.

 

Un fonctionnaire du ministère de la défense a confirmé que les avions de la coalition avaient mené une attaque aérienne "contre ce qui était éstimé être un rassemblement de dirigeants d'ISIL," ajoutant qu'elle avait détruit un convoi de 10 camions. Mais le fonctionnaire a déclaré que la frappe avait été près de Mossoul, qui se trouve à 180 km de Qaim.

L'officiel a répété qu'il n'y avait aucune certitude que M. Baghdadi y ait été présent.

 

C'est un excellent travail de nos agents des renseignements d'avoir eu vent à temps pour une frappe aérienne de cette réunion avec une présence importante de terroristes. Vous pouvez parier que le leadership d'IS – ou ce qu'il en reste – se penchera étroitement afin de savoir comment a pu filtré leur rassemblement.

 

Je ne trouve pas la preuve de la mort d'al-Baghdadi très convaincante. Bien que les rapports sur le terrain à la suite de l'attaque soient encore à moitié-fiables, mais nos gars ont marqué des points.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :