Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Une colonie illégale arabe dans les territoires de Judée-Samarie qui s'en soucie?

5 Septembre 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par Moshe Phillips et Benyamin Korn

http://www.frontpagemag.com/2014/moshe-phillips-and-benyamin-korn/an-illegal-arab-settlement-in-the-west-bank/

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Une autre colonie illégale a été relevée dans les territoires de Judée-Samarie (Cisjordanie), rapporte le New York Times. Certes, il y aura bientôt une expression de "profonde inquiétude" de la part de l'administration Obama, une résolution furieuse du Conseil de sécurité des Nations Unies, et une lettre de douze députés en colère mobilisés par J Street.

Eh, attendez. Ce n'est pas une colonie juive - il s'agit d'un agglomération arabe. Annuler le scandale et les protestations!

Un article paru dans le New York Times le 31 Août rapporte que l'Autorité palestinienne est en train de construire une nouvelle colonie appelée Rawabi. Les 600 premiers appartements sont déjà terminés, sur une prévision de 6000 unités qui accueilleront environ 40.000 personnes.

Alors que les communautés juives dans la même zone, même avec des populations plus importantes, sont appelées «colonies» par le Times et le reste des médias d'informations du monde, Rawabi est pour une raison quelconque caractérisée comme une «ville» et une «cité».

Pourquoi la communauté d'un homme est appelé un "implantation" et celle de l'autre une «ville»?

Parce qu'une "implantation" sonne comme un implant étranger - quelque chose qui n'a rien à faire là-bas. Une «ville» semble normale et naturelle. Les partisans de la cause palestinienne - que ce soit dans les médias d'infos, au Département d'Etat, ou dans des groupes mal nommés de «paix» - faute d'attribuer la Judée et la Samarie aux Arabes palestiniens. Ils veulent que chacun reconnaisse ces territoires comme «palestiniens».

Le problème qu'ils rencontrent est qu'il y a trois obstacles importants à l'appel des territoires «palestiniens»: le droit international, l'histoire, et un texte de l'histoire religieuse qui s'appelle la Bible.

Selon le droit international, les Juifs ont au moins autant le droit que les Arabes à construire des villes en Judée-Samarie. Tous les documents relatifs à la gouvernance de ces territoires tout au long du siècle passé - la Déclaration Balfour, le Mandat de la Ligue des Nations, et ainsi de suite - en particulier approuvent le droit des Juifs à construire là-bas. Les territoires n'ont jamais fait partie d'un Etat «palestinien» qui les rend légalement interdits aux Juifs.

Et selon les données historiques, la Judée et la Samarie appartiennent aux Juifs. C'est pourquoi ils ont été nommés "Judée et Samarie" depuis les temps anciens. Les Juifs avaient un Etat souverain pendant près de mille ans, puis ont maintenu une présence continue pour les 3000 dernières années. Les racines arabes de la région sont remarquablement peu profondes: la grande majorité des résidents arabes sont les enfants ou petits-enfants de migrants en provenance des pays arabes qui ont immigré lorsque les Juifs ont commencé à développer le pays dans les années 1920 et 1930. Les Arabes locaux traditionnellement s'appelaient des «Syriens du sud» et n'ont jamais revendiqué une identité distincte de «palestinien» jusqu'à ce qu'ils commencent à l'utiliser comme une arme de propagande contre Israël dans les années 1960.

Des dizaines de millions de chrétiens, croyants en la Bible en Amérique, et beaucoup plus dans le monde, se joignent aux millions de Juifs qui reconnaîssent que la Bible mentionne à plusieurs reprises et sans ambiguïté la Judée et la Samarie comme le cœur de la patrie nationale juive. Comme les actes de naissance le font, c'est assez fort.

C'est beaucoup pour les partisans de la cause palestinienne à surmonter cette réalité. Certains d'entre eux ont utilisé le terrorisme pour tenter d'intimider Israël à se retirer. Certains ont utilisé des menaces de boycott et l'isolement international pour effrayer le peuple israélien et ses partisans de la diaspora.

Et certains utilisent l'arme de la langue pour mener subtilement la guerre, brandissant des étiquettes et des slogans et des hypothèses comme des épées rhétoriques pour réduire leurs adversaires.

Annexe A: La colonie illégale c'est Rawabi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :