Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les Grands médias ignorent " Les crimes les plus horribles" du Hamas

3 Septembre 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par Khaled Abu Toameh

http://www.gatestoneinstitute.org/4668/media-hamas-crime

Adapté par Mordeh'aï pour le blog malaassot.com

 

Les milices armées du Hamas ont commis les crimes les plus abjects. Ce sont les Palestiniens qui ont lancé cette accusation.

Les dirigeants du Fatah ont divulgué que les miliciens du Hamas ont confisqué la nourriture et les médicaments envoyés de la Cisjordanie et des "pays amis" à la bande de Gaza. "Le Hamas a distribué une partie de l'aide à ses hommes dans les mosquées ou vendu sur le marché noir,".

Il est difficile de croire que les journalistes n'ont pas entendu parler de ces crimes du Hamas. Mais il n'est pas encore clair pourquoi les journalistes et les défenseurs des droits de l'homme continuent d'ignorer l'histoire. Est-ce parce que ces histoires manquent d'un angle anti-Israëlien?

Au cours de la récente guerre dans la bande de Gaza, les milices armées du Hamas ont commis des crimes atroces et des violations.

Cette accusation n'a pas été faite par le bureau de presse du gouvernement israélien ou du porte-parole des Forces de défense israéliennes.

Au contraire, elle l'a été par les Palestiniens - et pas seulement les ordinaires.

Les dirigeants de la faction du Fatah au pouvoir en Cisjordanie ont chargé le Hamas dans un déclaration très ferme qui a été publié à Ramallah le 30 Août.

La déclaration fait référence à la répression faite par le Hamas sur de dizaines de membres du Fatah dans la guerre de Gaza lors de l'opération Bordure protectrice - le nom utilisé par l'armée israélienne pour décrire la guerre avec le mouvement islamiste.

Les dirigeants du Fatah - les membres du Comité central de la faction, un organisme dominé par les partisans de l'Autorité palestinienne [AP] le président Mahmoud Abbas - ont accusé les miliciens du Hamas d'avoir tiré sur des dizaines de leurs militants dans la bande de Gaza aux jambes et autres parties du corps.

Ils ont accusé les milices du Hamas de battre brutalement d'autres militants du Fatah qui, avec l'aide d'Israël, ont ensuite été transféré pour traitement médical dans les hôpitaux de Cisjordanie.

Les dirigeants du Fatah ont également accusé le Hamas de placer quelque 300 de leurs membres dans la bande de Gaza en résidence surveillée pendant la guerre et ont mis leur vie et celle de leurs familles en danger en les exposant aux frappes aériennes israéliennes et aux bombardements."

En plus de la répression contre les membres du Fatah, les dirigeants du Fatah ont divulgué que les miliciens du Hamas ont confisqué la nourriture et des médicaments envoyés à la bande de Gaza de la Cisjordanie et des "pays amis". "Le Hamas a distribué une partie de l'aide à ses hommes dans les mosquées ou l'a vendu sur le marché noir .

Les accusations du Fatah contre le Hamas n'ont pas surpris beaucoup de Palestiniens, en particulier ceux qui vivent dans la bande de Gaza, qui ont assisté à quelques-unes des attaques contre les membres du Fatah.

Cependant, ce qui est difficile à comprendre, c'est que de nombreux journalistes étrangers qui sont entrés dans la bande de Gaza pendant la guerre n'ont pas signalé " lzs crimes et les violations les plus atroces du Hamas ."

Il est difficile de croire que les journalistes n'ont pas entendu parler de ces crimes du Hamas.

Quelques journalistes ont admis plus tard qu'ils avaient été au courant des agressions contre des membres du Fatah mais n'étaient pas en mesure de couvrir l'histoire en raison des restrictions du Hamas "."

Certains journalistes étrangers se sont plaints que leurs «fixeurs» locaux ont refusé de leur fournir des informations sur les violations du Hamas, soit par peur ou parce qu'ils ne veulent pas signaler tout ce qui pourrait avoir un impact négatif sur les Palestiniens pendant la guerre.

Les dirigeants du Fatah en Cisjordanie ont expliqué cette semaine que, eux aussi, se sont abstenus de faire toute accusation portée contre le Hamas pendant la guerre " par souci d'unité nationale."

Mais même si la demande des journalistes étrangers qui n'étaient pas en mesure de faire un reportage sur ​​les crimes du Hamas alors qu'ils étaient encore dans la bande de Gaza semble en quelque sorte valide, il n'est toujours pas clair pourquoi ils continuent d'ignorer cette histoire.

Beaucoup d'hommes du Fatah blessés sont maintenant hospitalisés dans les hôpitaux de Ramallah, Naplouse et Hébron en Cisjordanie auxquels les journalistes ont un accès gratuit et illimité.

Selon Zakariya al-Agha, un dirigeant du Fatah dans la bande de Gaza, les hommes du Fatah ont été transféré vers les hôpitaux de Cisjordanie après que le Hamas leur a refusé un traitement médical dans la bande de Gaza.

Al-Agha a mentionné le cas d'un des militants du Fatah qui a défié l'assignation à résidence et a quitté son domicile avec sa famille de peur d'être tués dans des frappes aériennes israéliennes dans le nord de la bande de Gaza. " Quand l'homme est rentré chez lui, le Hamas l'a accusé de violer l'ordre d'assignation à résidence et lui a tiré dans les jambes". «Les hôpitaux de Gaza ont refusé de recevoir et de soigner ces cas."

Un des hommes du Fatah, Yusef Shaheen, de Jebalya camp de réfugiés dans la bande de Gaza, a déclaré que les miliciens du Hamas l'ont enlevé alors qu'il se tenait devant sa maison le même jour du cessez-le-feu sous médiation égyptienne qui avait été annoncé à la fin Août.

Shaheen a dit que les hommes armés du Hamas l'ont accusé d'avoir violé l'assignation à résidence. " l'ont emmené dans la zone de Sheikh Zayed et l'ont roué de coups ", , lui brisant ses deux jambes lors de l'assaut.

Si ces membres du Fatah, avaient été les victimes de l'assaut des soldats de Tsahal ou des colons juifs, leurs photos et leurs histoires, auraient fait la une des principaux journaux aux États-Unis, au Canada et en Europe. Mais malheureusement pour eux, ils ont été abattus et battus par d'autres Palestiniens - en l'occurrence le Hamas. De toute évidence, ce n'est pas une histoire qui mérite d'être couverte par les représentants des médias «mainstream» de l'Ouest.

Il est un autre aspect des crimes du Hamas contre des membres du Fatah dans la bande de Gaza. La répression prouve que le discours sur «l'unité» palestinienne n'est rien d'autre qu'une farce et que l'hostilité entre le Fatah et le Hamas reste plus forte que jamais.

Le Hamas dit qu'il a mis les hommes du Fatah en résidence surveillée pour des «raisons de sécurité». Cela signifie que le Hamas considère que les membres du Fatah dans la bande de Gaza comme des «collaborateurs» potentiels avec Israël. Les Sources dans la bande de Gaza ont déclaré que certains des «collaborateurs» qui ont été exécuté publiquement par le Hamas pendant la guerre étaient des membres du Fatah.

La rivalité continue entre le Fatah et le Hamas jette également des doutes sur les espoirs de certains Israéliens, des Américains et des Egyptiens d'amener les forces d'Abbas dans la bande de Gaza à la suite de la guerre. Même si la direction du Hamas accepte de permettre aux forces d'Abbas d'être déployées à la frontière de Rafah avec l'Egypte, l'aile et les milices armées du mouvement seraient très probablement opposés à une telle démarche.

Abbas et ses dirigeants du Fatah en Cisjordanie continuent à parler de la nécessité d'une commission d'enquête sur les "crimes de guerre" israéliens dans la bande de Gaza. Pourtant, malgré leurs graves allégations contre le Hamas, ils n'appellent pas à une enquête sur ce qu'ils appellent eux-mêmes " crimes les plus horribles et les violations du Hamas."

Abbas voit probablement les "crimes" du Hamas comme une question palestinienne interne qui devrait être traitée par le «dialogue national». Mais la question qui demeure, est pourquoi aucun des journalistes internationaux et défenseurs des droits humains continuent de fermer les yeux quand les Palestiniens commettent des atrocités contre leur propre peuple? Est-ce parce que ces histoires font défaut d'un angle anti-Israëlien?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :