Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le Hamas et le Fatah se disputent déjà les " fonds de reconstruction de la bande de Gaza"

20 Septembre 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par Khaled Abu Toameh

http://www.gatestoneinstitute.org/4716/Hamas-Fatah-Gaza-Money

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

« braquage en plein jour. » — après que le Hamas ait « saisi » 750 000$ de la Banque de Palestine de Gaza.

 

Le Fatah a accusé le Hamas de « gaspillage » de 700 millions$ d'aide financière destinée aux palestiniens victimes de la guerre. Le Fatah veut s'assurer que les millions de dollars destinés à la bande de Gaza passent par ses mains et ne se retrouvent pas sur des comptes bancaires du Hamas. La confiance du Fatah ressemble à cet égard, à demander à un chat de veiller sur le lait.

 

Le chef de la Commission de lutte contre la Corruption de l'Autorité palestinienne a révélé que son groupe a récupéré 70 millions$ de fonds des fonds publics détournés par des responsables palestiniens. Les donateurs arabes et occidentaux doivent s'assurer que leur argent ne finisse pas (encore) en de mauvaises mains. Sans un bon mécanisme de responsabilisation et de transparence, des centaines de millions de dollars sont susceptibles de trouver leur chemin vers les comptes bancaires des dirigeants du Hamas et du Fatah.

 

Des efforts sont en cours pour organiser une conférence internationale au Caire pour la reconstruction de la bande de Gaza à la suite de l'opération Bordure de protection, les deux principaux partis palestiniens, le Hamas et le Fatah, s'accusent mutuellement d'avoir volé des fonds qui ont été alloué pour aider les familles palestiniennes.

 

On ne sait pas à ce stade combien d'argent est entré dans la bande de Gaza depuis le cessez-le-feu négocié par l'Egypte et annoncé fin août.

 

Mais il est clair maintenant que le Hamas et le Fatah se sont engagés dans un combat pour qui contrôlera les fonds et assumera la responsabilité de la reconstruction de la bande de Gaza.

 

La guerre entre le Hamas et le Fatah sur les fonds alloués pour les résidents de la bande de Gaza fait rage pour chaque penny et dollar. Il s'agit d'une lutte de pouvoir dans laquelle les seuls perdants sont les Palestiniens qui ont perdu leurs maisons et des membres de la famille au cours de la confrontation militaire avec Israël.

 

Le Hamas et le Fatah savent que tôt ou tard des centaines de millions de dollars seront alloués par les bailleurs de fonds arabes et occidentaux pour la reconstruction de la bande de Gaza. Les deux parties sont déterminées à mettre la main sur les fonds, sachant que celui qui contrôle l'argent contrôle le peuple.

 

Le Hamas et le Fatah ont désespérément besoin de trésorerie et sont prêts à tout faire pour enrichir leurs coffres, même si cela implique de cambrioler une banque.

 

C'est exactement ce que le Hamas a fait la semaine dernière. Des sources dans la bande de Gaza, ont déclaré que les agents de sécurité du Hamas ont attaqué la Banque de Palestine dans le quartier de Rimal de Gaza-ville et « saisi » 750 000$ en espèces.

 

Les sources ont indiqué que l'argent appartenait à la Compagnie palestinienne de cellulaire Jawwal. Ils ont dit que le raid sur la banque a eu lieu sous prétexte que la compagnie n'avait pas payé toutes ses dettes fiscales au Hamas. Les Palestiniens dans la bande de Gaza ont décrit le raid comme un « Hold-up en plein jour. »

 

Ce « vol à main armée » est survenue peu après que le Fatah ait accusé le Hamas du « gaspillage » des 700 millions$ d'aide financière destinée aux palestiniens victimes de la guerre. Il n'est pas clair où cette somme importante a atterri.

 

Dans une interview à une chaîne de télévision égyptienne, Ahmed Assaf, porte-parole du Fatah a affirmé que les fonds étaient des dons provenant de nombreux pays. Il a dit que le Hamas a recueilli les dons « au nom des enfants, des femmes et des personnes âgées sous le prétexte de la reconstruction de ce qui a été détruit par Israël. » L'argent, a-t-il ajouté, n'a pas atteint sa destination.

 

On voit que les charges d'Assaf, dans le cadre d'une campagne orchestrée par le Fatah sont perçus par les donateurs comme un frein pour traiter avec le Hamas. Le Fatah veut s'assurer que les millions de dollars destinés à la bande de Gaza vont passer entre ses mains afin de ne pas les retrouver sur des comptes bancaires du Hamas.

 

Lors de la confrontation militaire, les dirigeants du Fatah à Ramallah ont émis une ferme condamnation du Hamas. Ils ont dit que le mouvement islamiste volait les secours d'urgence expédiés vers la bande de Gaza et les distribuer à ses disciples dans les mosquées.

 

Mais alors qui a dit qu'on pouvait faire confiance au Fatah quand il s'agit de distribuer des aides financières? Faire confiance au Fatah à cet égard, c'est comme demander à un chat de veiller sur le lait.

 

L'Autorité palestinienne dominée par le Fatah depuis 20 ans est connue pour sa corruption financière et administrative.

 

Plus tôt ce mois-ci, Rafik Natsheh, chef de la Commission de lutte contre la Corruption de l'autorité palestinienne, a révélé que son ministère a réussi à récupérer 70 millions$ de fonds publics détournés par des responsables palestiniens. Il a ajouté que son ministère a découvert plus de 60 cas de corruption financière en 2013.

 

Mais ce qui est le plus remarquable, c'est que certains responsables du Fatah accusent maintenant leurs propres partisans d'avoir volé des fonds fournis par la direction de l'AP à la bande de Gaza. Un site affilié au Fatah a révélé que les dirigeants du Fatah dans la bande de Gaza ont distribué des fonds aux membres de leur famille et aux amis. Le rapport a déclaré que les responsables du Hamas ont également réussi à mettre la main sur des fonds en provenance du Bureau de la Présidence de l'Autorité palestinienne de Ramallah.

 

Un membre du Fatah dans la bande de Gaza a été cité disant, « un fonctionnaire de l'Autorité palestinienne a acheté du chocolat pour 300 Shekels (90 dollars) alors que nos hommes sont ignorés et ne peuvent pas se permettre d'utiliser les transports publics ou nourrir leurs enfants. »

 

Lui et des dizaines d'activistes du Fatah dans la bande de Gaza ont écrit une lettre au Président de l'AP Mahmoud Abbas, lui demandant de former une commission d'enquête sur le détournement de l'aide financière destinée aux familles palestiniennes.

 

La montée des tensions entre le Hamas et le Fatah d'après guerre n'augurent rien de bon dans les efforts pour atteindre «l'unité nationale» des Palestiniens .

 

Certains leaders de l'OLP à Ramallah parlent maintenant d'un partage permanent, entre la Cisjordanie et la bande de Gaza qui est la conséquence de la lutte pour le pouvoir du Hamas-Fatah.

 

Le Secrétaire général de l'OLP Yasser Abed Rabbo a déclaré cette semaine que la bande de Gaza était « plus proche que jamais d'être séparée de la Cisjordanie » en raison de la rivalité Fatah-Hamas en cours.

 

Cependant, ce qui est en jeu ici n'est pas seulement « l'Unité palestinienne ». Le Fatah et le Hamas continueront à se battre et de se quereller sur tout, des problèmes financiers aux enjeux politiques et idéologiques. «L'Unité » est une victime de cette lutte pour le pouvoir. L'autre victime est l'effort pour reconstruire la bande de Gaza et aider ses résidents.

 

Quand ils ne se battent pas sur les questions politiques et idéologiques, le Hamas et le Fatah font des pieds et des mains pour s'accaparer l'argent. Dans les circonstances actuelles, les arabes et les donateurs occidentaux qui sont disposés à contribuer à aider les Palestiniens dans la bande de Gaza ont besoin de s'assurer que leur argent ne finisse pas (encore) en de mauvaises mains. Sans un bon mécanisme de responsabilisation et de transparence, des centaines de millions de dollars sont susceptibles de trouver leur chemin sur des comptes bancaires des dirigeants du Hamas et du Fatah.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :