Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Israël pourrait agir pour la sauvegarde de la Jordanie

14 Juillet 2014 , Rédigé par mordeh'ai

http://www.frontpagemag.com/2014/joseph-puder/israel-might-act-to-safeguard-jordan/

 Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Moyen-Orient, la Jordanie, Israel_HoroAvec l'Etat islamique (anciennement connu sous le nom de l'État islamique d'Irak et du Levant ou ISIS) qui frappe aux portes du Royaume hachémite de Jordanie, et l'armée irakienne qui retire ses troupes du seul point de passage de la frontière entre l'Irak et la Jordanie, Israël commence à ressentir la chaleur générée par les campagnes réussies de l'Etat islamique (IS) en Syrie et en Irak. La Jordanie a jusqu'ici servi de tampon crucial de bouclier à Israël contre le débordement du chaos créé par le groupe terroriste extrémiste sunnite musulman, dont le chef a proclamé le nouveau califat.

Al Jazeera a rapporté (30 Juin, 2014) que ISIS, qui contrôle de vastes zones de l'Irak et de la Syrie, a annoncé la création d'un "califat" à cheval sur les deux pays, et a exhorté les autres groupes à faire allégeance. Dans un enregistrement audio publié plus tôt par ISIS, il a déclaré que son chef, Abou Bakr al-Baghdadi, serait le "calife" et le chef des croyants musulmans partout dans le monde.

En attendant, les partisans de l'ISIS se multiplient dans la ville de Maan, la capitale de la région sud de la Jordanie. Maan est à 104 kilomètres de la pointe sud d'Israël - Eilat et à environ 60 kilomètres de la route de l'Arava (route 60) qui relie Jérusalem et le centre d'Israël avec Eilat. L'IS ne semble pas avoir une présence active dans cette ville du désert au sud de la capitale, Amman, mais son image est de plus en plus présente, son idéologie gagne du terrain, et son appel s'étendant au-delà de ceux qui prendraient les armes et enfileraient les gilets-suicides. Les gens d'ici, en particulier les nombreux jeunes chômeurs, ont célébré les victoires de l'état islamique.

Partout dans le monde arabe, la volonté de changement démocratique est au point mort, au moins pour le moment, et à sa place, nous avons vu une résurgence de personnages forts tels que Abdel Fattah al-Sisi en Egypte, et les militants islamiques (IS), à la fois vendre la promesse de la stabilité et de l'ordre des contrepoints au tumulte qui a suivi le printemps arabe. Dans le monde sunnite musulman ailleurs, les victoires de la ISIN en Irak contre l'armée irakienne chiite, et les images d'un califat rajeuni est un facteur formidable.

La menace pour le royaume hachémite n'est pas seulement externe, il est interne aussi.  Le chômage, la répression policière, et la négligence économique ont alimenté le ressentiment envers le roi Abdallah et la monarchie et, à l'inverse, un soutien croissant pour l'islamisme. L'armée jordanienne a été déployé sur trois fronts. Sur la frontière jordano-syrienne, l'armée jordanienne est prête à repousser une éventuelle incursion de l'armée syrienne du président Bachar al-Assad. Le régime Assad cherche à arrêter le soutien jordanien aux rebelles syriens dans le sud de la Syrie. L'autre face à la frontière- est jordano-irakienne, où l'armée jordanienne est déployée pour empêcher l'incursion des forces de l'IS.

La troisième concentration de forces jordaniennes se trouve dans la capitale de Amman elle-même, où les troupes jordaniennes sont dans la ville pour protéger la monarchie et le roi. La crainte à Amman ainsi qu'à Washington et à Jérusalem est que le soutien à l'IS peut se propager à d'autres villes à travers la Jordanie, et peut éventuellement conduire à un soulèvement armé interne, ce qui nécessiterait soit l'intervention des États-Unis ou d' Israél pour sauver le gouvernement pro-occidental du roi Abdallah, et la paix entre la Jordanie et Israël.

Des précédents pour les Etats-Unis et Israël de venir en aide à la Jordanie existent déjà. En Septembre 1970, sous le règne du roi Hussein, la monarchie était en danger de s'effondrer sous la pression de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui avait construit un Etat dans l'Etat. L'OLP a détourné plusieurs vols internationaux et a amené les passagers et les avions à Dawson aérodrome en Jordanie. Le 17 Septembre 1970, les forces de Saddam Hussein ont supprimé avec succès les Palestiniens, mais ont conduit à une invasion syrienne dans le nord-ouest du Jourdain le 19 Septembre, qui a menacée de prendre Amman. Hussein demanda une campagne de bombardements de l'Ouest contre les envaisseurs Syriens. Les États-Unis étaient, à l'époque, engagés dans la guerre du Vietnam et avaient des forces insuffisantes dans la région méditerranéenne. Les États-Unis, se tournèrent vers Israël pour une réponse rapide, et Israël envoya un grand nombre de forces au Golan et dans la Vallée de Beit Shaan. Le mouvement israélien a dissuadé les Syriens de se déplacer vers l'avant et ils ont retiré leurs forces de la Jordanie. Les Syriens, se rappelant de leur défaite face à Israël trois ans plus tôt, ne voulaient pas risquer une confrontation avec l'armée israélienne.

Al-Manar , le porte-parole du Hezbollah, a rapporté le 28 Juin 2014 que "L'entité sioniste" a dit qu'elle serait prête à prendre part à une action militaire en Jordanie voisine pour la protéger contre les attaques du soi-disant "Etat islamique d'Irak et du Levant groupe terroriste, baptisé ISIS, qui a balayé les parties nord de l'Iraq et de la Syrie dans le but violent de créer son propre état ​​unilatéralement déclaré . " Selon le site Daily Beast ( DB ) (27/06/2014), " les responsables de l'administration Obama ont dit aux sénateurs dans un briefing classifié cette semaine que l'Etat islamique d'Irak et al-Sham (ISIS) regarde aussi vers la Jordanie ; en fait, ses djihadistes ont déjà tweeté sur des photos et des messages  réclamant une ville clé du sud (Maan) en Jordanie leur appartiendrait. "La DB a ajouté:: "Le problème était que la Jordanie ne pouvait pas repousser seule, un assaut complet de ISIS a dit un sénateur, qui a parlé sous couvert d'anonymat. Un autre membre du personnel du Sénat a déclaré que les responsables américains qui ont informé les membres ont répondu à la question de ce que les dirigeants de la Jordanie feraient s'ils faisaient face à un assaut militaire de ISIS en disant: Qu'Ils demanderont à Israël et aux Etats-Unis toute l'aide qu'elle pouvait obtenir. "

Les États-Unis, la Jordanie et Israël partagent déjà le renseignement militaire, et les États-Unis ont également placé des batteries de missiles Patriot ainsi que des escadres de F-16 en Jordanie. En outre, les États-Unis ont une force d'intervention des troupes américaines prêtes sous le commandement du brigadier Général Dennis McKean, également connu sous le Centcom. Le Gen McKean a été en contact direct avec chef d'état-major d'Israël, le lieutenant général Benny Gantz, et le commandant de la Force aérienne d'Israël, le général Amir Eshel.

Préoccupé par les gains réalisés par ISIS / EST, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche (29 Juin, 2014) qu'Israël maintiendrait la sécurité dans la vallée du Jourdain, indépendamment des pourparlers de paix avec les Palestiniens. Netanyahu a également annoncé que Israël envisageait de construire une barrière de sécurité le long de la frontière jordanienne qui s'étendrait de Eilat aux hauteurs du Golan. Suite à une réunion avec le ministre allemand des Affaires étrangères Walter Steinmeier (30/06/2014), le ministre des Affaires étrangères d'Israël, Avigdor Lieberman a déclaré que "la stabilité de la Jordanie est dans l'intérêt national d'Israël, et Israël est prêt à faire ce qu'il faut pour la défendre . "

Malgré le Combat militaire actuel d'Israël contre le Hamas à Gaza, l'Etat juif est déterminé à préserver l'intégrité de la monarchie jordanienne du roi Abdallah. La Jordanie est l'un des Etats arabes qui est modéré, pro-occidental, et a solidement maintenu le traité de paix avec Israël.

Il est clair que d'avoir un État ami sur sa plus longue et délicate frontière orientale est essentiel pour Israël, compte tenu en particulier des menaces grandissantes d'une résurgence ISIS / EST. Israël saura donc agir si nécessaire pour sauvegarder la Jordanie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :