Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Netanyahu l'a compris

6 Avril 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par ARYEH TEPPER

http://www.weeklystandard.com/blogs/netanyahu-gets-it_786520.html

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Barack Obama and Israeli prime minister Benjamin Netanyahu.

Donc les pourparlers de paix israélo-palestiniens ont capoté, comme prévu.

 

Le Secrétaire d'État américain John Kerry a répondu à la frustration de ses efforts maniaques en citant un vieux dicton, "  un vieux proverbe dit: on ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif. Maintenant il est temps de boire et les dirigeants doivent le comprendre."

On peut y répondre par ces mots des Psaumes 32 : 9 « Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence....» L'orgueil du Secrétaire d'État est cause d'étonnement. Comment l'eau à laquelle se réfère  Kerry est-elle allégorique? Une solution à deux Etats. Car de l'avis de Kerry, la solution à deux Etats est clairement dans l'intérêt des deux parties: les Palestiniens obtiendraient leur état et Israël lui, préserverait  son caractère démocratique. Il ne peut pas comprendre pourquoi que juste dans le monde de Netanyahou et de Abbas cela ne soit pas compris.

Mais Nétanyahou l'a compris. Netanyahu a compris que la violence palestinienne contre une colonie juive sur la terre d'Israël remonte aux années 1920, bien avant que la Cisjordanie ne soit "occupée" et même que l'état d'Israël n'existe. Netanyahu a compris que le "droit de retour" palestinien est une tentative à peine voilée pour inverser les résultats de 1948. Netanyahu a compris  que la racine du conflit réside dans le refus de principe de reconnaître la légitimité d'un Etat-nation juif dans un « Moyen-Orient arabe.»

L'actuelle administration s'accrochera obstinément à ses préjugés intellectuels. On ne peut qu'espérer que les administrations ultérieures seront suffisamment raisonnables pour voir le refus palestinien pour ce qu'il est. Après tout, considérée à la lumière du refus palestinien la triste histoire de conciliation au Proche-Orient est parfaitement logique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :