Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Le droit à une nation juive

19 Mars 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par Dror Eydar

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=7759

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Ce que n'a pas fait la gauche pour soutenir le fantasme dont ils avait fait la promotion? L'autre côté nous jette ce fantasme aux visages: Nous ne sommes pas intéressés par une fin du conflit, nous ne reconnaissons pas le droit du peuple juif à une bande de terre comme Etat d'Israël, même pas dans le quartier Florentine au cœur de Tel-Aviv. Tout cela fonctionne comme une " waqf islamique(bien religieux) appartenant aux Palestiniens, qui ont existé depuis que Dieu a créé le monde.(sic)

(Cette semaine, de nouvelles révélations sur la théorie du Big Bang ont été publié. Immédiatement, il a été demandé: "Qui a causé le Big Bang?" Quel est ce genre de question? Les Palestiniens bien sûr.)

Mais à gauche, comme d'habitude. Nahum Barnea se lamente sur l'issue des neuf derniers mois de négociations, il écrit, " tout pari comporte deux concurents, un escroc et un fou " celà s'applique également au conflit israélo-palestinien. Et dans ce cas, notre premier ministre n'est pas le fou. Barnea est un expert en inoculation venimeuse à ses ennemis politiques, mais la profondeur de la dépravation de ses écrits représente sa position fondamentale aux côtés des Palestiniens. Pauvre petite autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas, écrit-il, il aurait pu mentir comme Arafat l'avait fait, mais non il a choisi l'intégrité, en proclamant, " Tout d'abord, non!" Puis, hélas, il est " tombé dans le piège."

Alors, qui sont Saeb Erekat, Nabil Shaath ou le reste de ces "amoureux de notre Israël", alors que tant de journalistes israéliens ont accepté le récit du groupe de Ramallah - à savoir qu'Israël juste joue avec les Palestiniens et n'est pas réellement intéressé par la paix. Il n'est pas fortuit que Barnea utilise le terme de «pari». C'est ce que les membres de son entourage ont fait pendant des années: les paris sur notre avenir parce qu'ils sont pressés de se débarrasser des «territoires», comme ils ont surnommé notre pays bien-aimé.

Revenons encore à ceci: La demande de reconnaître l'Etat juif n'est pas un caprice. Il marque le coeur, la racine du conflit au cours du 20e siècle: les Juifs n'ont-ils pas le droit en tant que nation à une partie de cette terre? S'il n'y a pas de reconnaissance d'Israël comme l'Etat-nation du peuple juif, le conflit perdurera même après la ratification d'un "accord de paix" tardif. Si Israël n'est pas le pays du peuple juif, les Juifs n'ont en effet aucun droit sur aucune  parcelle du territoire. Les Israéliens sont donc des maraudeurs, des colonialistes, même dans les étroites limites d'Israël.

Pour cette raison, le mouvement de boycott international et des dizaines d'organisations de gauche continueront la bataille à l'intérieur du petit état d'Israël -- et ici aussi la revendication méprisable "d'apartheid" sera jetée à la ronde.  Après tout, il y a 20 pour cent de la population qui est non Juive en Israël, et la loi du retour s'applique uniquement qu'aux Juifs. Bien que les arabes soient égaux en droit civil, ils n'ont aucun droit national, et c'est là que la demande d'un statut d'autonomie pour les Arabes israéliens arrive -- les Juifs n'ont pas de droits nationaux  sur « petit Israël.» Un Etat juif sera défini comme raciste ethnocentrisme (Haaretz fait déjà référence à Israël de cette façon), des voix à travers le monde appellent pour transformer Israël en « un état de toutes les nationalités » et de supprimer les caractéristiques juives officielles de la sphère publique.

 

***

" Que ferez-vous avec une population palestinienne de 21 pour cent? " demande Shaath à la radio. C'est un mensonge généralisé. Le chiffre se rapporte aux différentes minorités - musulmanes, chrétiennes, Druzes et Circassiennes, plus, beaucoup d'entre elles ne s'identifient pas comme Palestiniens. Mais nous, juste pour le plaisir de le faire, méditons " qu'allons faire d'eux ": Ils reçoivent déjà les mêmes droits civils, beaucoup plus que les autres Arabes du Moyen-Orient. Et le fait est qu'ils ne veulent pas de la nationalité palestinienne.

 

Mais le droit national en Israël appartient à une seule nation, et c'est le seul pays qui appartient à ce peuple dans le monde entier: les Juifs. La Reconnaissance est une condition extrêmement importante pour la conclusion de ce conflit et mettre un terme à de nouvelles demandes. C'est un test décisif pour vérifier l'intégrité des intentions palestiniennes. En refusant de reconnaître ce qui devrait être le catalyseur propulsant l'existence de ce conflit. Ce n'est pas une question de territoire, mais notre existence légitime comme nation juive à notre Terre. Ne le comprenez-vous pas?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :