Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La question qu'Obama devrait poser à Abbas

15 Mars 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Par Rick Richman

 http://www.commentarymagazine.com/2014/03/14/the-question-obama-should-ask-abbas/

Adapté par Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Devant le comité de la Chambre des affaires étrangères, le secrétaire d'État Kerry "a mis le holà à la demande que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a placé au centre des négociations de paix avec les Palestiniens ", selon une correspondance du Times d'Israël:

 

Kerry a déclaré: "Je pense que c'est une erreur pour certaines personnes, de vouloir imposer [la reconnaissance palestinienne d'Israël comme Etat juif] encore et encore et encore que le décideur critique leur attitude à l'égard de la possibilité d'un Etat et de la paix, et nous l'avons évidemment fait comprendre pour que ce soit clair ",

 

Kerry a noté que la question de l'«Etat juif» a été réglée par la résolution 181 de l'ONU en 1947, qui a accordé une reconnaissance internationale à l'Etat d'Israël naissant. Il y a "plus de 40 à 30 mentions d'un« Etat juif » dans la résolution, Kerry a dit, et a ajouté que le défunt leader palestinien Yasser Arafat avait explicitement reconnu le droit d'Israël à exister en tant qu'Etat juif.en 1988 et en 2004.

 

Seth Mandel et Tom Wilson ont chacun abordé cette question dans d'excellents messages. Si il a été reconnu internationalement depuis 1947, et si Arafat a "confirmé" en 1988 et 2004, quel est le problème de le confirmer à nouveau? L'argument de Kerry rappelle la réponse que Talleyrand a fait une fois à un diplomate qui lui avança un " cela va-sans-dire" il lui répondit: " Si cela va sans dire, cela ira encore mieux en le disant"

 

Lundi dernier, le Département d'État a essayé de revenir sur les commentaires de la semaine  que les États-Unis étaient sur le point de cautionner une exigence que les Palestiniens reconnaissent un Etat juif. La Porte-parole Jen Psaki avait dit ceci au colloque avec des journalistes:

QUESTION: Il semble y avoir une certaine confusion sur certains commentaires que vous avez fait vendredi sur l'ensemble de la reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat juif. Je me demande si vous pouvez répondre à celle-ci. L'Administration a-t-elle modifié sa position à ce sujet?

Psaki: Nous ne l'avons pas fait. Notre position a été depuis un certain temps qu'Israël est un Etat juif.

 

Puis Psaki dit que la question était un malentendu à déterminer lors des négociations et qu'elle n'allait pas dire ce qui devrait ou ne devrait pas être dans un accord-cadre. Maintenant, le secrétaire d'État dit que c'est une "erreur" de soulever la question. Avec cette administration, on ne peut jamais compter sur ses "positions." Elles sont toujours sujettes à révision lorsque les choses se corsent. La ligne rouge s'avère ne pas être rouge. La position exprimée par "période" à la fin se révèle avoir un astérisque caché. La position tenue "pendant un certain temps" s'avère n'avoir aucune signification opérationnelle. C'était juste une «position».

 

Dans son adresse à l'AIPAC  len4 Mars, 2014, après sa rencontre la veille avec le président Obama, le Premier ministre Netanyahu a souligné l'importance de la question pour Israël:

 

Israël est l'Etat-nation du peuple juif - (applaudissements) - où les droits civils de tous les citoyens, juifs et non-juifs, sont garantis. La terre d'Israël est le lieu où l'identité du peuple juif a été forgé. Elle était à Hébron lorsqu'Abraham a acheté la grotte des Patriarches et des Matriarches. Elle était à Béthel lorsque Jacob a fait ses rêves. Elle était à Jérusalem, lorsque David a décidé de son royaume. Ne l'oublions jamais, mais il est temps que les Palestiniens arrêtent de nier l'histoire. (Applaudissements.) Tout comme Israël est prêt à reconnaître un Etat palestinien, les Palestiniens doivent être prêts à reconnaître un Etat juif. (Applaudissements.)

 

Le Président Abbas, doit reconnaître l'Etat juif, et, ainsi, il pourrait  dire à son peuple, les Palestiniens, bien que nous pourrions avoir un différend territorial, le droit du peuple juif à un Etat à eux est incontestable. (Applaudissements.) Il pourrait dire aux Palestiniens d'abandonner le fantasme de submerger Israël par des réfugiés, ou amputer des parties du Néguev et de la Galilée. En reconnaissant l'Etat juif, il montrera enfin  clairement qu'il est vraiment prêt à mettre fin au conflit.

 

Donc, qu'il reconnaisse l'Etat juif. Pas d'excuses, pas de retard, il est temps. (Applaudissements.)

 

La reconnaissance d'Israël comme Etat juif a été l'une des revendications centrales d'Israël dans le «processus de paix» , bien avant que Netanyahu ne soulève la question dans son sens actuel. Elle est l'indicateur essentiel de savoir si les Palestiniens sont engagés dans la recherche d'une solution à deux Etats ou d'un plan en deux étapes. Alors peut-être le président Obama va utiliser sa rencontre de lundi avec le président-à -vie Abbas  pour aborder cette question. Il peut lui poser la même question qu'il a utilisé dans un autre contexte, dans son récent entretien avec Jeffrey Goldberg: " Si ce n'est pas maintenant, alors quand?"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :