Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 15:56
Le personnel d'Israël Today 
http://www.israeltoday.co.il/NewsItem/tabid/178/nid/24471/Default.aspx?hp=readmore

 Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com

 

Bien qu'il n'y ait absolument aucune raison juridique solide pour le faire, la plupart des pays étiquette aujourd'hui les communautés juives construites sur des terres "palestiniennes"- telles que la Judée et la Samarie comme "illégales".

C'est un concept simple, vraiment. " Dans le monde post-moderne dans lequel nous vivons, si vous répétez un mensonge assez souvent, il devient malheureusement la vérité, " a déclaré le Dr Harel Arnon dans un récent discours aux membres de la Knesset à Jérusalem .

Dr Arnon a ajouté que " l'un des mensonges qui alimente cette campagne sauvage d'incitation à laquelle Israël fait face " c'est la notion que les Juifs n'ont aucun droit en vertu du droit international pour construire leurs maisons dans la soi-disant «Cisjordanie».

Dr Arnon, une autorité reconnue en matière de droit international, parlait au nom de la Coalition des motifs juridiques, un groupe de coordination pour exhorter le gouvernement israélien d'arrêter d'êtr le jouet entre les mains de ses ennemis en reconnaissant une quelconque mythique "occupation".

Il a expliqué que ce n'est pas nécessaire, même  traiter ou non si vraiment Israël est juste moralement, politiquement ou en parlant religieusement des implantations juives, parce que ses ennemis ont articulé tout sur le droit international, alors l'argument peut être conclu.

Dr Arnon a poursuivi en soulignant que «le droit international est relativement abstrait ... et il n'y a pas de définition exacte de ce qui constitue une nation occupante." Cependant, deux principes solides peuvent être extraites du droit international relative à cette question:

  1. Une nation ne peut occuper les terres d'un autre pays;

  2. La nation occupante contrôle une population qui n'a pas la citoyenneté de la nation occupante.

Alors, qu'est-ce que cela signifie par rapport à la présence d'Israël en Judée-Samarie?

Dr. Arnon a exposé:

"Lorsque la Grande-Bretagne a reçu le mandat sur la Palestine, y compris la Transjordanie, Elle l'a reçu dans un seul but -. Etablir un foyer national juif. Ensuite, en 1948, la Grande-Bretagne a renvoyé le mandat à l'ONU, qui avait hérité de l'autorité de la Société des Nations, et a quitté le territoire de la Palestine, qui est aujourd'hui l'Etat d'Israël et la Judée-Samarie. Dans ce territoire ... un vide juridique a été formé, un territoire sans un souverain.

"Israël était sur les frontières de 1948 et a déclaré son indépendance. Après, la Jordanie ... illégalement a envahi et annexé la Judée et  la Samarie. Cette action était incontestablement illégale, et même la Ligue arabe a condamné la Jordanie de l'avoir fait.

"En 1967, Israël revint vers la Judée et la Samarie, s'est débarrassé de l'occupation jordanienne illégale, et en a pris le contrôle .... Cela a incité les spécialistes de droit international à inventer l'expression « terra nullius », c'est à dire un territoire sans un souverain ou un territoire vide. La Judée - Samarie est un territoire sur lequel aucun pays n'a de souveraineté juridique, pas même Israël, mais Israël le détient.

"En d'autres termes, quand nous voulons examiner la question de savoir si oui ou non Israël occupe la Judée - Samarie, nous devons tenir compte du fait qu'Israël a pris la Judée - Samarie à quelqu'un qui était là illégalement, et donc Israël ne peut pas être considéré comme un occupant ... les lois de l'occupation ne s'appliquent pas à la Judée et Samarie ".

En conclusion, le Dr Arnon a souligné que les Conventions de Genève ne sont tout simplement pas applicables à une situation dans laquelle " les citoyens israéliens s'installent volontairement dans un territoire sans autre souverain juridique."

Ces vérités nonobstant, le Dr Arnon a reconnu que la plupart des pays avaient adopté la position qu'Israël est une puissance occupante. Toutefois, étant donné que ces revendications, et l'acceptation extra-judiciaire du monde, ne sont en aucune façon juridiquement contraignant, " Israël n'a pas à accepter un argument avec lequel il n'est pas d'accord."

À tout le moins, le Dr Arnon a encouragé ceux qui nous écoutent que " dans une époque où lorsque vous répétez un mensonge assez souvent, il est accepté comme vérité, nous devons espérer et croire que si nous répétons [la vérité] encore et encore, il y aura des gens au hasard qui seront convaincus par la simple vérité ".

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai