Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Obama et le lobby de Kerry en Israël

25 Janvier 2014 , Rédigé par mordeh'ai

Tom Wilson

http://www.commentarymagazine.com/2014/01/24/obama-and-kerrys-lobby-in-israel/

Adapté par Mordeh'aï pour le blog malaassot.com

 

Au cours du mois passé, une campagne persistante semble avoir eu lieu, loin de l'attention du public, changer la pensée de l'institution de la défense d'Israël. L'envoyé spécial du Département d'Etat pour les négociations israélo-palestiniennes, Martin Indyk, et ses responsables ont rencontré un certain nombre du personnel de la sécurité israélienne et des généraux de Tsahal pour discuter de leur réflexion sur l'avenir d'un compromis territorial israélien. Indyk, qui faisait également partie des négociations de paix au Moyen-Orient sous le président Clinton, aurait cherché à convaincre les responsables de la sagesse de ces plans qui chercheraient à provoquer un retrait israélien complet de ces domaines stratégiques clés de défense d'Israël comme la vallée du Jourdain. Pour être sûr, ces efforts de lobbying ne sont pas axés sur les parlementaires israéliens, mais ils visent à influer la position d'une circonscription pas moins politiquement décisive.

 

Il y a une grande ironie dans tout cela. Comme Seth Mandel l'a souligné, au milieu de la bataille en cours des volontés de plus de sanctions contre l'Iran, l'administration Obama semble actuellement donner l'impression que le gouvernement israélien dit à la communauté juive américaine que penser et qu'à son tour, les Juifs américains qui sont déterminants pour influencer le Congrès et en fin de compte comment le Congrès vote . Comme cela a déjà été souligné, il est bizarre et inquiétant que l'administration achète  cette version des faits alors que l'explication beaucoup plus simple, que les membres du Congrès, parfaitement capables de penser par eux-mêmes, auraient simplement conclu que la politique de l'administration Obama de baisses des sanctions contre l'Iran est fondamentalement malsaine. De toute façon, ce que les autorités semblent donc combattre l'idée selon laquelle un gouvernement étranger serait en train de chercher à influencer la politique américaine par une autre juridiction. Le point étant que si le gouvernement d'un Etat souhaite avoir son mot à dire sur les politiques d'un autre, alors la bonne façon de les abordées ce n'est que par la voie diplomatique ouverte et directe.

 

Très bien. Mais alors comment expliquer les propres efforts de l'administration Obama pour produire les événements en Israël, en contournant le gouvernement israélien et en cherchant à influencer un intercesseur? Comme le Daily Beast a rapporté,  que les généraux réservistes impliqués dans ces réunions qui ont eu lieu jusqu'à présent n'ont pas donné des raisons de croire que Indyk et son équipe sont particulièrement énergiques ou agressifs dans la façon dont ils ont abordé cette stratégie. Pourtant, par la poursuite d'une campagne soutenue du Département d'Etat de pousser vers la mise en place de la sécurité d'Israël par un compromis territorial dans la vallée du Jourdain, Indyk et ses fonctionnaires ne cherchent pas seulement à déterminer les points de vue de ceux qui conseillent le gouvernement israélien sur ces questions, mais ils font aussi un lobbying sur un groupe en Israël qui a une énorme influence sur l'opinion publique israélienne.

 

Les principaux responsables de la défense israélienne régulièrement et publiquement font connaître leurs points de vue sur les questions de sécurité clés largement connues dans le discours public israélien. Dans un pays où l'armée joue un rôle visible dans la survie journalière de l'état et de la sécurité de ses citoyens, les points de vue de ces hommes comptent et ont une influence extraordinaire. Les responsables américains se rendent compte sans aucun doute que si elles peuvent jouer un rôle décisif dans l'élaboration de ce que ces personnes croient, alors ils ont une chance considérable d'influencer beaucoup de personnes de la société israélienne sur ces questions, en marginalisant par l'affaiblissement de la position du gouvernement élu d'Israël dans la négociation.

 

Et ce n'est pas la première fois que l'administration Obama essaye le lobbying de l'armée israélienne. Le mois dernier, il y avait des rapports de circulation de Indyk et de son personnel qui cherchent à dissuader les généraux de Tsahal de parler publiquement des préoccupations qu'ils ont concernant la sécurité d'Israël et du plan de paix du Secrétaire d'État Kerry.

 

Le Premier ministre Netanyahu et son gouvernement ont dit très clairement que le retrait israélien de la vallée du Jourdain n'est tout simplement pas une option réalisable. Une telle démarche pour Israël de quitter sa frontière orientale, et s'exposant dangereusement, ne pouvant plus empêcher la circulation des armes venant d'aussi loin que l'Iran tout ce chemin aux mains de militants assis sur les collines de Cisjordanie donnant sur l'aéroport Ben Gourion et les grands centres de population de la plaine côtière d'Israël.

 

Pourtant, à partir de ce qui a été divulgué des négociations menées jusqu'ici, il devient évident que Kerry et ceux de ses diplomates impliqués dans les négociations semblent avoir de la sympathie pour les demandes palestiniennes pour un retrait total d'Israël de la vallée du Jourdain. Sentant que le gouvernement Netanyahu n'a pas l'intention de transiger sur cet aspect de la sécurité d'Israël, il semble maintenant que la stratégie du Département d'Etat est de gagner des amis et d'influencer les gens  qui leur donneront le plus d'emprise sur le gouvernement israélien et de sa position dans la négociation

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :