Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Obama nous a utilisés contre nos intérêts

18 Novembre 2013 , Rédigé par mordeh'ai

Par Ouri Elitzour – dans Makor Rishon -

adapté de l’hébreu par Shraga Blum – JSSNews

 

obama81

J’aurais tellement aimé réunir une nouvelle fois les étudiants qui ont ovationné le président Obama à « Binyané Haouma » avec une ferveur quasi-h’assidique il y a quelques mois, juste pour voir s’ils comprennent aujourd’hui qu’il les a trahis. « Vous n’êtes pas seuls ! » avait-il alors proclamé depuis la tribune, et les jeunes étaient montés sur leurs sièges pour l’applaudir. Et voilà, au final, nous sommes seuls.

 

Obama a promis de se dresser solidement face au danger iranien, et voici qu’il nous envoie balader et prépare des accords tortueux avec Rohani et Khatami. Obama avait promis par des termes dénués d’ambigüité et sur un ton très ferme que l’Iran ne serait pas doté de la bombe atomique, mais il est clair d’ores et déjà qu’il la possédera.

 

« Toutes les options sont sur la table », a-t-il répété à maintes reprises, « y compris l’option militaire ». Mais il est clair maintenant que Barack Obama a mis l’option militaire américaine au congélateur, et l’option militaire israélienne, il a réussi à réussi à lui ôter toute éventualité grâce à divers canaux. Le Président américain et ses collaborateurs ont réussi à mobiliser de « bons israéliens », admirateurs des Etats-Unis, parmi eux des officiers supérieurs, anciens directeurs de services secrets, journalistes en vue et même des politiciens. Il ne leur suffisait pas plus de quelques dizaines de personnes bien placées qui ensemble ont constitué une masse critique qui a réussi à bloquer toute option militaire israélienne.

 

Je ne sais pas en détail comment l’influence de l’Administration américaine s’est exercée sur ces gens, qui a reçu un appel téléphonique de qui, qui a été invité à un colloque important, qui a été briefé par des personnes « bien placées ». Mais ce dont je suis sûr, c’est qu’il n’a été dit à aucun d’entre eux « Venons, examinons quel est l’intérêt américain » ! Non, au contraire, leurs interlocuteurs américains ont insisté sur « le souci du Président Obama pour le sort et la sécurité d’Israël au vu de son manque de confiance envers la clairvoyance de Binyamin Netanyahou et Ehoud Barak». « Au lieu de prendre des décisions précipitées et source de catastrophes, faites-nous confiance, c’est nous qui ferons le travail ! » leur ont-ils dit en substance. Je tiens ces informations de la bouche même de certains de ces « bons israéliens » qui ne se sont pas gênés de l’avouer. D’aucuns se sont même vantés de « leurs relations privilégiées avec des sources américaines haut placées ». D’autres ont fait comprendre qu’ils appartiennent à une élite qui a ses entrées dans les allées du pouvoir à Washington.

 

« S’il faut choisir entre la bombe et bombarder les installations nucléaires, il est clair que la seconde option est préférable » disaient-ils, mais ils rajoutaient avec un ton de connaisseurs « ce n’est pas la question, et vous Israéliens ne devez pas foncer la tête la première, car nous sommes là. Laissez-nous faire le travail ».

 

Lisez les quotidiens de l’été dernier, ils disent tous la même chose. En fin de compte, sous l’influence et le battage médiatique des ces « bons israéliens » enrôlés au service des intérêts américains, la menace d’une attaque israélienne a été écartée. Et dès lors, tout l’édifice s’écroule. Depuis les sanctions jusqu’à le menace d’une intervention américaine, tout est devenu de la pâte à modeler. Et les premiers à avoir perçu cela sont les Iraniens eux-mêmes, qui sans vergogne proposent aujourd’hui aux Occidentaux un deal colonial à l’envers : nous vous donnons des débris de verre et vous nous fournissez de l’or pur en contrepartie.

 

La seule question important qui reste à poser est de savoir si ces chers étudiants auront appris la leçon ? Est-ce que ces grands journalistes, ces anciens directeurs du Mossad ou du Shin Bet et ces anciens généraux de Tsahal, tous de bons et loyaux citoyens par ailleurs, auront enfin compris qu’ils ont été utilisés contre les intérêts de leur propre pays ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :